Surélever sa maison : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

surélever sa maison

La surélévation est une technique qui consiste à créer une surface supplémentaire sur le toit sans empiéter sur son terrain. Elle augmente la surface habitable sans augmenter l’emprise au sol. Elle consiste en l’ajout d’un étage tout en conservant la toiture. Celle-ci sera enlevée et la charpente démontée. Il sera alors possible de réutiliser ces matériaux par la suite.

I – Étudier la faisabilité du projet

Le recours à un architecte est obligatoire si la surface habitable totale après les travaux dépasse 150m² pour effectuer un plan et la conception du permis de construire ou de la déclaration préalable de travaux selon votre projet.

Le courtier en travaux est le professionnel idéal pour assurer la parfaite faisabilité du projet. Il prendra contact avec des professionnels qualifiés, à savoir l’architecte ou le dessinateur pour votre projet. Ainsi, ils trouveront des solutions en prenant compte des contraintes liées au terrain, à la maison et aux règles d’urbanisme. Après étude du plan cadastral correspondant au terrain, il vérifiera la capacité de la maison à supporter cette surélévation, notamment les fondations.

Ainsi, il vous proposera des devis concrets, réalistes dans les meilleurs délais et meilleures conditions possibles. Vous bénéficierez ainsi de plan d’extensions ainsi que des matériaux adaptés pour la construction.

En faisant appel à un courtier, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement dans toutes les démarches, du permis de construire aux autres formalités. Enfin, il pourra également être une aide précieuse pour le choix des entreprises du bâtiment qui interviendront.

II – Consulter le plan local d’urbanisme

Le plan local d’urbanisme va fixer la hauteur maximale pour les constructions, c’est pourquoi il est important de le récupérer. Il fixe aussi d’autres règles pouvant limiter le projet telles que le choix des matériaux.

Certaines règles peuvent également s’appliquer selon les régions concernant par exemple la toiture.

Il est nécessaire de vérifier son acte notarié qui peut comprendre aussi des limites de construction, tout comme le règlement du lotissement, si votre maison est située dans l’un d’entre eux.

III – Déterminer un budget

Il faut prendre en compte de nombreux éléments pour déterminer le budget, c’est-à-dire l’ossature choisie (béton ou bois) et si la surélévation est totale ou partielle. Si elle est partielle, une modification de charpente est nécessaire.

Il faut également prendre en compte tous les travaux de second oeuvre comme la pose d’un escalier, les raccordements, l’isolation, la pose des revêtements, l’évacuation éventuelle des eaux. Et ne pas oublier de prendre en considération le montant de la taxe d’aménagement et l’impact sur les impôts locaux.

Il faut compter au minimum 1000 € par mètre carré.

IV – Déclarer préalablement les travaux et demander un permis de construire

Si la surface d’agrandissement est comprise entre 5 et 20 m2, une simple déclaration préalable de travaux est nécessaire, sauf si la maison est située dans une zone sensible ou classée. Cette simple déclaration est également valable jusqu’à 40 m2 en zone urbaine dans les communes dotées d’un plan local d’urbanisme. La surface totale de la maison ne doit pas dépasser non plus 150 m2 après les travaux, auquel cas il faudra avoir recours à un architecte.

Pour la déclaration préalable de travaux, le délai d’instruction est généralement d’un mois, ou de deux mois dans les zones classées.

Si la surface dépasse ses seuils, il faudra demander un permis de construire. D’ailleurs, il faudra toujours demander un permis de construire si les travaux modifient les structures porteuses ou la façade et qu’il y a changement de destination ou de sous-destination.

Dans ce cas, le délai d’instruction est de deux mois, délai majoré d’un mois en zones classées.

Il faut également demander une autorisation d’occuper le domaine public routier pour échafaudages si ces installations empiéteront sur la voie publique.

Le projet de surélévation n’est pas simple et il faut prendre en compte tous les éléments pour envisager sereinement les travaux.

Découvrez notre infographie sur les démarches pour l’extension d’habitat !

Simpleo, courtier en travaux en Charente Maritime, Deux-Sèvres et Sud Vendée vous accompagne tout au long de vos démarches de travaux et sélectionne les meilleurs devis d’artisans qualifiés.

Contactez-nous
2018-01-08T10:35:53+00:0012,10,17|Extension|

Laisser un commentaire