Abattre un mur porteur : quelles précautions ?

abattre un mur porteur

Agrandir une pièce, ouvrir une porte ou une porte-fenêtre, transformer un garage en pièce de vie…Il y a de multiples raisons de vouloir abattre un mur porteur. Par définition, ce mur se veut un des soutiens de votre habitation, le détruire ou l’ouvrir implique donc des précautions sous peine de voir sa maison se fissurer voire s’écrouler. On vous explique tout pour réussir ce projet.

1/ Quels intervenants pour abattre un mur porteur

Avant toute chose, pour intervenir sur un mur porteur, il est préférable de faire appel à des professionnels plutôt que de se lancer seul à moins d’être un excellent bricoleur.

Il est impératif de vérifier la faisabilité du projet, soit avec le professionnel expérimenté, soit par l’intermédiaire d’un bureau d’études. Une fois, cette étude effectuée, il conviendra d’établir des plans de principe en tenant compte des matériaux utilisés pour le mur, de son épaisseur…

Vos plans en main, vous pouvez soit vous lancer dans ces travaux lourds qui ne laissent aucune place à l’improvisation, soit faire appel à des maçons afin d’établir des devis. Vérifiez bien que l’entrepreneur choisi est bien couvert par une assurance décennale.

2/ Quelles précautions pour le découpage du mur ?

Dans un premier temps, il est primordial de protéger votre maison des poussières qui seront générées par l’abattage du mur. Un terme mal choisi, le mur porteur n’étant pas abattu mais découpé ou scié pour créer une ouverture. Avant de procéder à cette opération de découpage, il est obligatoire d’étayer le mur sur toute sa longueur.
Ensuite, pour assurer le maintien de la maison, il est nécessaire de poser des poutrelles métalliques, les fameuses IPN (poutrelles en I en profil normal).

Enfin, les gravats et déchets dus à l’abattage du mur seront obligatoirement conduits en déchèterie.

3/ Quelle réglementation pour un mur de façade

Si le découpage d’un mur porteur à l’intérieur de sa maison n’est soumis à aucune autorisation, c’est différent pour un mur porteur de façade. Tout simplement parce que ces travaux modifient l’extérieur de la maison. Il faudra donc faire une déclaration de travaux à la mairie de votre commune.
A noter également que l’abattage d’un mur porteur pour changer la destination d’une pièce (par exemple un garage qui devient chambre) devra également être signalé en mairie.
En conclusion, Pour réussir votre projet d’extension, assurez-vous que toutes les précautions et règles de sécurité ont été prises. Il en va de la solidité de votre maison !

Téléchargez notre guide de l’extension d’habitation
2019-04-03T16:02:52+00:0013 décembre 2018|Extension|

Laisser un commentaire