Lorsque vous entreprenez des travaux, aussi bien de construction que de rénovation, vous voulez certainement mettre toutes les chances de votre côté. Il n’est pas question de laisser les risques de malfaçon vous empoisonner la vie. Pour parer à toutes les éventualités, voici un petit tour d’horizon des assurances travaux disponibles sur le marché.

1/ S’assurer des garanties artisan

Vous faites appel à un artisan pour réaliser des travaux chez vous. Dès la demande de devis vous devez vous assurer qu’il dispose des couvertures appropriées et obligatoires pour la plupart. Il doit tout d’abord disposer d’une assurance civile professionnelle. Cette assurance couvre tous les dommages corporels, matériels ou immatériels occasionnés à des tiers par l’entreprise. Elle n’est pas obligatoire mais indispensable.

En revanche les professionnels du bâtiment tels que les artisans ou les architectes, etc. doivent impérativement souscrire une garantie décennale avant le début du chantier. Sont ainsi couverts tous les dommages compromettant la solidité de l’ouvrage ou empêchant son utilisation normale pendant 10 ans à partir de la réception des travaux.
En troisième lieu vient la garantie de parfait achèvement. Elle s’impose à l’entrepreneur en ce qui concerne les vices cachés et défaut de conformité. Ils peuvent faire l’objet de réserve à la réception ou être notifiés par le client pendant la première année.

2/ L’assurance dommage-ouvrage

Cette assurance travaux vous incombe. Elle est obligatoire à partir du moment où les travaux réalisés mettent en cause la solidité de la construction ou risquent de la rendre inhabitable. Son rôle est indéniable et elle est parfaitement utile, notamment, au moment de vendre votre bien. En effet, elle est mentionnée dans l’acte de vente et son absence pourrait faire baisser le prix de vente. En cas de sinistre cette assurance vous permettra d’être remboursé rapidement par votre assureur, et cela sans attendre l’intervention d’une décision de justice, parfois très longue à obtenir. Il reviendra ensuite à votre assureur de chercher à se faire rembourser auprès de la responsabilité décennale de l’entrepreneur. Ceci est tout à fait indiqué en ce qui concerne les infiltrations d’eau, les murs fissurés ou les dégâts sur la charpente.

Pour votre projet travaux, découvrez les services de Simpléo à la Rochelle !

Contactez-nous